EyeShield 21

EyeShield 21
Synopsis

Abonné aux brimades lycéennes, et parce qu'il s'est toujours écrasé devant les autres à faire le larbin pour eux, Sena a acquis des "jambes en or" et intègre pourtant l'équipe de football américain de son lycée... Cette dernière ne repose alors que sur ses deux icônes : Kurita, un gros gaillard épais comme une grosse boule de chewing-gum, et surtout Hiruma, un être démoniaque qui passe son temps à noter les faits et gestes de tout le monde, prêt à exercer toutes sortes de pressions pour arriver à ses fins.

Mon avis

Si vous croyez qu'EyeShield 21 se réduit à un énième manga de sport, n'hésitez pas à vous pencher pour mieux regarder, car assurément, il est beaucoup plus que ça ^-^. EyeShield 21, c'est d'abord et surtout un concentré d'humour gros comme une maison, presque cartoonesque tellement il n'hésite pas à aller dans les extrêmes. En tout cas, ça marche, et au milieu du premier tome, le lecteur a tellement mal aux abdos qu'il est définitivement conquis. Bientôt, l'équipe se forme et la galerie de personnages en devient incroyablement variée, et drôle évidemment. Ils sont tous très attachants tellement leurs spécificités sont bien particulières.
On suite avec beaucoup de plaisir les déboires de nos héros, pas toujours subtils, pas toujours d'une grande profondeur, mais dont l'humour est omniprésent et c'est ce qui fait de ce titre un incontournable. Certains matches sont un peu plus ennuyants que d'autres, mais si le manga s'essouffle, ce n'est jamais que pour repartir de plus belle. D'ailleurs, après chaque chapitre et chaque fin de volume, les auteurs placent toutes sortes de gags sur certains détails ou personnages rencontrés par les héros (des personnages de type tellement secondaire qu'on les appelerait des figurants). Les enquêtes de Devil Bat sont géniales aussi et très recherchées.

Note : 8/10
Mangaka : Yusuke Murata et Riichiro Inagaki
Disponible en français chez Glénat

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site