Larmes de samouraï

Larmes de samouraï
Résumé

Dans le Japon du 16e siècle, un général, le samurai Saito, décide d'offrir sa fille en mariage au shogun Nobunaga. Mais l'un de ses vassaux, Mitsuhide, aime secrètement cette jeune fille et afin de rester auprès d'elle, se travestit en dame de compagnie. Sur le chemin qui les mène vers les terres du futur marié, le convoi tombe par hasard sur le jeune Nobunaga. Cette rencontre va pourtant prendre un tournant particulier car le jeune homme va tomber passionnément amoureux de Mitsuhide ....

Mon avis

Encore un manga que j'ai pris sur un coup de tête. Alors alors... Commençons par parler du graphisme. Dans l'ensemble je l'ai trouvé joli, mais pauvre : malgré les personnages harmonieux, force est de constater que les décors sont vides, les cases peu détaillées, et surtout leur taille est très grande, ce qui en soit est plutôt une qualité, sauf qu'étant également très espacées, eh bien leur nombre par page est plutôt réduit. Comprenez par là qu'il y a peu de dessins par planches et donc l'histoire avance d'autant plus lentement. Mais ce qui m'a le plus gênée est le design de Nobunaga, qui ressemble vraiment à un personnage de shônen, ce qui n'est pas très beau mais surtout fait vraiment tache dans un shôjo.
Passons au scénario. J'ai déjà relevé que les événements sont décrits en beaucoup de pages, donc forcément le tout avance on ne peut plus lentement, et on arrive à la fin du tome avec l'impression qu'en fin de compte il ne s'est pas passé grand chose. Le triangle amoureux est très classique, on a même droit à un personnage travesti genre Lady Oscar sauf que nul ne sait que c'est une femme, excepté Nobunaga qui est tombé amoureux d'elle sans savoir qu'elle incarnait auparavant le rôle d'un homme.
Les personnages, justement, ont des caractères bien définis mais également bien arrêtés. Leur personnalités ne sont pas plus complexes que ça et leurs émotions assez peu mises en avant, c'est même parfois difficile de les comprendre (je pense notamment à Nobunaga).
Quant à l'atmosphère générale du manga, elle est un peu... molle. Ne contenant ni humour, ni drame, ni action, son degré d'intensité étant quasi-nul, impossible de ne pas ressentir une impression générale de vide...
Bref, ce tome 1 ne m'a pas vraiment convaincue (et sachant que la série est à 2 tomes en cours au Japon, on risque bien d'avoir la suite au compte-gouttes !). La série cependant n'est pas dénuée d'intérêt : pour commencer, le prologue est assez intrigant ; ensuite, les événements à la fin du tome, bien qu'un peu brutaux, laissent présager un changement d'optique pour la suite. Enfin, le contexte des samouraïs est assez original pour un shôjo (pour une fois qu'on n'est pas dans un lycée), pour l'instant cette spécificité n'est pas réellement mise en avant, que ce soit scénaristiquement ou graphiquement, mais la mangaka semble penser que son manga traite de faits importants dans l'histoire du Japon alors nous verrons bien si la suite remonte le niveau.

Note : 5/10
Mangaka : Eri Motomura
Disponible en français chez Soleil

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×