Catsby

Catsby
Synopsis

“Moi, c'est Catsby. Un matou âgé de 26 ans et des poussières. Un traîne-pattes sans ambition. (...) Pour un mâle qui n'a pas fait les grandes écoles ni une spécialité prometteuse, le droit de choisir un métier est un luxe. La seule chose qui me console, c'est le fait qu'il n'y ait pas que moi qui soit dans la merde...”
Voilà donc l'histoire de Catsby, jeune chômeur d'aujourd'hui, à la dérive dans un monde souvent hostile, entouré de ses amis et de ses amours d'infortune...

Mon avis

Ayant Catsby dans les mains, je ne savais pas trop quoi penser. Les dessins ne ressemblaient pas à du manga, les cases étaient bizarrement agencées, les personnages étaient des animaux... mais le texte m'intriguait. Finalement j'ai décidé de tenter le tome 1 et... j'en suis encore bouleversée !
Quel manwha étonnant ! Son atmosphère est très spéciale. Concrète, concrète mais d'une façon qui rappelle une prison. Le héros est un personnages désabusé, entre deux âges, sans succès particulier et en qui on se reconnaît facilement. Sa vie quotidienne rappelle durement la vie, la nôtre peut-être, dans toute sa subtilité et ses détails cruels. Les dessins se succèdent étrangement, souvent ils se ressemblent d'une case à l'autre avec juste un détail qui change... le détail qui fait toute l'expressivité de l'enchaînement. Ainsi, avec son regard souligne ce qui a changé, ce qui ne change désespérément pas ; et sa narration pointe du doigt la torpeur de l'humanité, la dérision des sentiments, l'égarement d'une génération qui a perdu ses repères.
Les personnages sont incroyablement authentiques, les non-dits régnant entre eux entretenant les mystères. Cette chronique de la vie me semble tout bonnement superbe et très juste. Je me procurerai la suite dès que possible.

Note : 10/10
Manwhaga : Do-Ha Kang
Disponible en français chez Casterman

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site