Dororo

Dororo (film live)
Synopsis

Tiré du manga du même nom, ce film conte l'histoire de Hyakkimaru, dont le père à sa naissance a offert 48 parties de son corps aux démons en échange de pouvoir avant de l'abandonner dans un baquet au fil de l'eau. Hyakkimaru est sauvé et élevé par un médecin qui remplace ses membres manquants par des prothèses, certaines faisant office d'armes. Devenu adulte, Hyakkimaru se lance à la recherche des 48 démons pour les vaincre ; chaque fois qu'il en tue un, il récupère une partie de son corps... L'histoire débute quand Hyakkimaru rencontre Dororo, une jeune voleuse qui va devenir sa compagne de voyage.

Mon avis

Un seul mot : whaou ! Certes, ça ne ressemble pas au manga ; avouons aussi que le manga tel quel ne se prêtait pas à une adaptation d'aucune sorte. Le film est plus condensé, présente une autre version des faits et un Dororo plus âgé que sa version papier, mais qui a tout autant de chien. Le film présente donc une oeuvre nouvelle, sans vraie comparaison avec le titre d'origine mais véritablement réussi à sa manière. Déjà, d'un point de vue visuel, c'est une oeuvre de toute beauté, qui ressuscite très bien l'époque et présente des personnages crédibles d'un point de vue historique. Les paysages sont superbes tout comme les décors, les acteurs sont beaux (Hyakkimaru <3) et leur apparence soignée. Les membres artificiels de Hyakkimaru produisent un joli effet ; quant aux démons, ils sont superbes, pas toujours bien intégrés mais vraiment très esthétiques. Les combats sont franchement magnifiques, de vraies chorégraphies ; ça vole mais pas trop, y a du sang mais pas trop, c'est détaillé mais ça dure pas trop longtemps, bref l'équilibre est toujours maintenu et le film reste toujours aussi captivant. Dans l'ensemble, le rythme reste bon tout au long des deux heures et ne ralentit jamais, même lors du flash-back montrant l'enfance de Hyakkimaru ! Un petit mot encore sur la bande sonore, discrète mais fort belle ; bien que pas toujours présente, ses apparitions (si l'on peut utiliser ce mot avec un son, lol) ont été travaillées et le silence ne laisse jamais une impression de vide ; en d'autres termes, le silence qu'il y a parfois fait partie à part entière de la musique du film.
Bref, cette un très beau long-métrage, je vous le conseille.
Note : 9/10

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site